Accueil > Rencontres - journées d’études > Les colloques > Viollet-le-Duc, regards croisés

Viollet-le-Duc, regards croisés



Idole ou démon ? En deux siècles la figure de Viollet-le-Duc aura connu toutes les variations de l’humeur, de ses pairs, des autorités, de ceux qui vécurent ou vivent encore auprès ou à l’intérieur d’édifices qu’il restaura ou, plus rarement, qu’il construisit. Louanges et polémiques ont été aussi immédiates pour lui et son œuvre que l’admiration ou la colère haineuse qu’elle a suscitées : il connut très tôt aussi bien dénonciations virulentes qu’honneurs dignes de triomphe antiques. Et sa disparition ne mit pas fin à ces déchirements ou à ces enthousiasmes, bien au contraire, les contempteurs d’hier se faisant parfois les laudateurs d’aujourd’hui, l’inverse se révélant aussi vrai. Encore que le climat passionnel entourant le grand architecte se soit en bonne part apaisé aujourd’hui il n’en demeure pas moins que subsistent, comme une ombre portée, une certaine exaspération, voire quelquefois des jugements méprisants, dès lors que sont évoqués son parcours et les réalisations qui l’émaillent. S’il lui est beaucoup pardonné, revient comme un topique, accompagné de critiques très attendues et académiques, son ambition de restaurateur et les dommages qu’elle aurait fait subir à nombre de monuments défigurés à jamais. Il serait vain et inopportun, au moment d’une réflexion et d’échanges générés par la volonté commémorative, d’ignorer la persistance de cette distance, mais, plutôt que de s’en faire un complice aveugle il nous semble qu’il serait bon d’en interroger les raisons et les formes, différentes selon nous, qu’elles proviennent du monde savant ou des communautés qui ont accueilli les grand travaux de Viollet-le-Duc. Le rétrécissement ordinaire de ce champ, à côté de travaux d’une importance capitale, a eu parfois pour effet de laisser dans l’ombre ou de faire considérer comme secondaires plusieurs facettes de l’œuvre dont la richesse est incontestable. Dès lors comment interroger aujourd’hui ce Protée ? Comment parcourir un cheminement qui fut aussi fertile ? Comment rendre compte de cette diversité en échappant à une hiérarchisation un peu stérilisante ? En réponse à de telles questions il nous a semblé opportun de proposer une confrontation des approches, de porter sur le personnage et ses réalisations des regards croisés, se faisant écho et participant à l’élaboration d’une sorte de mosaïque destinée à faire mesurer l’importance et la richesse du savoir et des pratiques de Viollet-le-Duc.

PROGRAMME

Jeudi 5 Juin 2014

Modérateur : Sylvie Sagnes
9 h : Accueil, Sylvie Sagnes.
9 h 30 : Viollet-Le-Duc et la Commission des Monuments historiques, 1860-1879 - Françoise Bercé.
10 h 30 : Carcassonne : Viollet-Le-Duc au travail - Olivier Poisson.
11 h 30 : Viollet-Le-Duc à Toulouse - Marie Anne Sire.

Modérateur : Sylvie Caucanas
14 h : Entre arts et sciences : Viollet-Le-Duc et la création - Laurent Baridon.
15 h : La présentation des dessins de Viollet-Le-Duc à l’exposition universelle de 1855 - Jean Paul Midant.
16 h : Pause.

16 h 10 : Viollet-Le-Duc à Carcassonne. La réception indigène - Jean Pierre Piniès.
17 h 10 : Visite de Saint-Gimer - Jean Blanc.

18 h 10 : Visite de la Cité de Carcassonne - Olivier Poisson.

Vendredi 6 juin 2014

Modérateur : Daniel Fabre

9 h : Dans le chantier avec Viollet-Le-Duc - Arnaud Timbert.
10 h : Narbonne. Un conservateur et un architecte : Paul Tournal et Viollet-Le-Duc - Chantal Alibert.
11 h : Viollet-Le-Duc et la montagne - Christiane Amiel.

Modérateur : Jean Pierre Piniès
14 h : Viollet-Le-Duc et l’architecture militaire autour des exemples de Pierrefonds et Carcassonne - Nicolas Faucherre.

15 h : L’ultime projet de Viollet-Le-Duc : le chantier complet d’Eu - Charlotte de Bergh.

16 h : Pause

16 h 10 : Viollet-Le-Duc et la conception occidentale de la pérennité monumentale - Daniel Fabre.

Avec la collaboration de

Partenaires scientifiques

- Archives départementales de l’Aude,
- Centre des monuments nationaux,
- Laboratoire IIAC - CNRS - équipe LAHIC,
- Service Patrimoine de la Ville de Carcassonne.

Comité de patronage

- Christian Bourquin, Président du Conseil Régional Languedoc-Roussillon,

- Alain Cros-Mayrevieille, Président de l’Association des Amis de Jean Pierre Cros-Mayrevieille,

- Alain Daguerre de Hureaux, Directeur Régional des Affaires Culturelles Languedoc Roussillon,

- Christian Hottin, Conservateur du patrimoine, Adjoint au département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction générale des patrimoines,

- Gérard Larrat, Maire de la ville de Carcassonne,

- Edward de Lumley, Administrateur de la Cité de Carcassonne, Centre des monuments nationaux,

- Régis Banquet, Président de la Communauté de Communes de Carcassonne,

- André Viola, Président du Conseil Général de l’Aude.

PDF - 1.9 Mo
Bulletin d’inscription Colloque Viollet le Duc regards croisés
Pour en savoir plus :

Chantal Alibert, Docteur en histoire contemporaine.

Christiane Amiel, Ethnologue, Ethnopôle Garae, Lahic.

Laurent Baridon, Professeur d’Histoire de l’art contemporain à l’université Lumière Lyon 2, LARHRA, UMR 5190.

Françoise Bercé, Inspectrice générale honoraire du Patrimoine et vice-présidente de la Sauvegarde de l’art français.

Jean Blanc, Attaché de conservation, Archives départementales de l’Aude.

Sylvie Caucanas, Directrice des Archives départementales de l’Aude.

Charlotte de Bergh, Architecte Diplômée d’État. Titulaire d’un Master Recherche en Histoire Culturelle et Sociale de l’Architecture.

Daniel Fabre, Directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris) : chaire d’Anthropologie de l’Europe. Président Ethnopôle Garae.

Nicolas Faucherre, Professeur d’histoire de l’art et d’archéologie médiévales, Responsable du Master professionnel Métiers du Patrimoine Aix-Marseille Université - CNRS, Centre des Lettres et Sciences humaines.

Jean Paul Midant, Enseignant à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville, docteur, HDR, responsable du DSA architecture et patrimoine.

Jean Pierre Piniès, Ethnologue, Ethnopôle Garae, Lahic.

Olivier Poisson, Conservateur général du Patrimoine au service de l’Inspection de la direction générale des Patrimoines.

Sylvie Sagnes, Chargée de recherche CNRS, IIAC-Équipe Lahic, Paris, Vice-présidente Ethnopôle Garae.

Marie Anne Sire, Inspecteur général des monuments historiques.

Arnaud Timbert, Maître de conférences en Histoire de l’Art à l’université de Lille III Charles-de-Gaulle Membre du laboratoire IRHiS, UMR CNRS 8529.


Colloque, 5 et 6 juin 2014
Auditorium, rue des Études, à Carcassonne
Inscription obligatoire